Voitures neuves : l’arrivée des boîtes noires

Retour

Depuis le début du mois de mai, la boîte noire souvent connue dans le domaine de l’aviation doit désormais équiper obligatoirement les voitures neuves. Ce dispositif permet d’enregistrer des données liées à votre conduite en cas d’accident. Découvrez la mise en place de la boîte noire dans cet article signé Mieux Assuré !

Boîte noire obligatoire : quels véhicules concernés ?

Le Parlement Européen a voté cette mesure en 2019 et a indiqué que la législation s’appliquerait à partir de mai 2022. La boîte noire également appelée « enregistreur de données d’événements » (EDR) est désormais obligatoire pour certains véhicules.

Cette réglementation concerne uniquement les véhicules neufs tels que les voitures particulières, les bus et camions ainsi que les utilitaires. En effet, les deux roues et les véhicules d’occasion ne sont pas encore concernés par cette mesure.

Rassurez-vous, ce dispositif doit être appliqué par les constructeurs, vous n’avez donc aucune démarche à faire !

Vous ne le saviez peut-être pas mais la boîte noire équipe déjà la quasi-totalité des véhicules aux Etats-Unis. Selon la Sécurité routière de ce pays, ce dispositif aurait permis de réduire de 20% le nombre d’accidents de la route !

Une installation en deux temps

L’obligation d’installer ce boitier depuis début mai ne concerne dans un premier temps que les nouveaux véhicules homologués dans l’Union européenne.

C’est seulement en 2024 que les constructeurs devront également équiper les voitures homologuées avant 2022. Tous les véhicules d’occasion devront être équipés de ces boîtiers, dont l’installation sera à la charge du propriétaire.

Le dispositif aura-t-il un impact sur le coût des voitures ?

Pas de panique quant à l’impact de ce dispositif sur le coût des voitures neuves ! Cet outil a avant tout été mis en place pour lutter contre la mortalité sur les routes. L’installation du boîtier n’aura donc aucun impact sur le prix des voitures, selon les professionnels de ce secteur. 

Comment fonctionne-t-elle ?

La boîte noire est en réalité un boîtier électronique composé d’une puce électronique qui enregistre en permanence les principaux paramètres du véhicule conduit par l’automobiliste : vitesse, accélération, freinage, clignotant, éclairage, etc.

En cas d’accident, elle mémorise les 30 dernières secondes et poursuit l’enregistrement pendant 15 secondes de plus en mémorisant les données. Le dispositif permet donc de conserver 45 secondes de données dans la mémoire protégée de la boîte noire qui seront analysées pour comprendre les conditions de l’accident. C’est pour cette raison que le Ministère a voulu mettre en place ce dispositif. En effet, en cas d’accident mortel, elle permet aux forces de l’ordre d’élucider plus simplement les causes de l’accident. Seuls ces autorités auront accès aux informations récoltées par le boitier, via une interface sécurisée.

Pour rentrer dans les détails techniques, la boite noire recueille et conserve les enregistrements grâce à des capteurs internes (accéléromètres et compas). Les indications sont complétées par les informations propres au véhicule telles que la vitesse, le freinage, les clignotants ou encore l’éclairage. Les données conservées en mémoires peuvent être extraites grâce à un ordinateur pour l’analyse. Evidemment, une pile interne permettra de les conserver en mémoires pendant plusieurs années tout en assurant la confidentialité de celles-ci grâce au scellement de la boîte. Il est donc quasi impossible de falsifier les informations. De plus, la boite noire sera installée dans un endroit tenu secret et inaccessibles sur les voitures, elle ne pourra donc pas être désactivée !

A savoir que contrairement aux boîtes noires des avions, celles des voitures n’enregistrent pas les sons et paroles des usagers.

Assurer son véhicule chez Mieux Assuré

Assurez votre véhicule au meilleur prix chez Mieux Assuré grâce à nos formules sur-mesure ! Choisissez vos garanties et options à la carte et souscrivez en quelques minutes en ligne.

×